Image

Septembre

2018

Mes Anecdotes

En 1985 sortait le single « Mon cœur et ma maison » sur lequel nous comptions beaucoup. Julien Lepers avait composé une merveille de mélodie sur laquelle Vline Buggy avait écrit une histoire splendide de moralité.

Bernard Estardy, notre preneur de son, l’avait superbement arrangée et je m’étais donné à fond pour la chanter au mieux. Nous étions tous très contents de nous et persuadés de sa réussite dans les « hit parades » !

Mais la chanson ne toucha personne et ce fut l’un de nos plus gros regrets.

Nous venions de vivre quatre années très fournies, avec plusieurs (très) gros succès à la clé : « Pour le plaisir » et « Petite Nathalie » en 1981/1982, « Ca donne envie d’aimer » en 1982, « Amoureux fous » en duo avec Julie Pietri en 1983, « Puissance et gloire » (chanson générique du feuilleton « Chateauvallon ») en 1984.

Et voilà que « Mon cœur et ma maison » ne fonctionnait pas en 1985 et nous ne parvenions pas à comprendre pourquoi ! Julien avait beau se « décarcasser » pour nous soumettre de nouvelles chansons pour palier cet échec.

Mais nous devions nous rendre à l’évidence : il était momentanément en panne d’inspiration. C’est alors que je décidais de présenter à Vline la maquette d’une chanson que je ressassais depuis quelques temps dans ma tête et pour laquelle je n’avais imaginé que le titre : « Quand tu m’aimes » ! L’histoire d’un homme follement impatient de revoir sa bien aimée … sexuellement parlant !

Vline refusa dans un premier temps, ne se voyant pas développer ce genre de sujet ! Puis elle accepta parce que la mélodie, bien plus rock and roll que celles de Julien, finit par lui sembler efficace.

La chanson fut enregistrée avec notre « fameux » Bernard Estardy selon mes arrangements et Vline écrivit une excellente histoire d’amour « sexuelle », sans aucune vulgarité, mais très explicite (le clip qui fut tourné l’était aussi).

Les « nouveautés » exprimées dans cette chanson inspirèrent Julien qui composa plusieurs autres idées de la même veine, qui furent regroupées sur un album intitulé « Laissez nous rêver ».

Cette « galette » engendra quatre tubes : « Quand tu m’aimes », « Tu ne pourras plus jamais m’oublier » (ces deux chansons composées par moi), « Sur des musiques érotiques » et « Laissez nous rêver » composées par Julien. Ce fut une « cuvée 1986 » assez exceptionnelle, ne serait-ce que parce que ces quatre chansons figuraient sur le même album. Hormis toutes les chansons citées, la face B du disque « Mon cœur et ma maison » allait elle-même devenir un très gros « hit », mais de l’autre côté de l’océan Atlantique : « Flagrant délit » qui, à travers mon image, allait installer celle du « crooner français » dans tout le Québec ….. et pour longtemps !

Ecoutez cette belle chanson



Salutation amicale
Herbert LÉONARD

Découvrez la boutique en cliquant sur " GLOUSSIE MUSIC " qui vous propose :
* Le dernier album « Essentiel »
* L'album « Mise à jour »
* L'album « Demi-Tour »
* L'album live + CD « Québec »
* « Déclaration d’amour » 2 CD
* Mon livre de souvenirs « Pour le plaisir et pour le reste »

  • Gloussie Music



    Image